fbpx

Garder l’équilibre en temps de crise

 

 


Question de: Tout le monde qui est présentement en mode télétravail et confinement 

En pause pour au moins trois semaines, le Québec vit une situation sans précédent. Dans le contexte de crise actuel, qui peut être stressant, voire anxiogène, comment arriver à travailler, à se concentrer et à motiver les troupes à distance?

 

Nous en avons parlé avec Marie-Anne Bougie, conseillère d’orientation organisationnelle, psychothérapeute à la Clinique de psychologie multiservices de Trois-Rivières et membre fondatrice de Gestion-Psychologie-Santé inc.


Réponse

 

Il est vrai que ce qu’on vit présentement, pour plusieurs, rassemble les trois ingrédients du stress post-traumatique :

  1. L’événement est soudain, on ne l’a pas vu venir, on ne l’a pas prévu
  2. L’événement est intense émotionnellement et négativement
  3. L’événement est hors de contrôle, il nous est imposé, nous n’avons pas de pouvoir dessus

 

Ces trois ingrédients combinés peuvent engendrer un stress aigu qui, s’il se prolonge, risque de devenir un trouble du stress post-traumatique, puis chronique. Donc, c’est important de s’en rendre compte et d’agir où on peut pour ne pas se rendre jusque-là.

 

Comment? En s’adaptant.

 

D’abord, il faut se ramener à la situation présente, au ici et maintenant. Ici au Québec – soit dit sans minimiser la crise ni diminuer le drame que vivent plusieurs –, nous sommes chanceux. La situation est circonstancielle et elle est bien gérée, nous sommes bien encadrés.

 

Ensuite, on agit là où on a du pouvoir.

 

À la maison, ça peut être en instaurant une routine adaptée à notre réalité. On pourrait décider de ne pas planifier nos téléconférences importantes à l’heure où les enfants ont leur pic d’agitation et consacrer ce moment à l’exercice, par exemple.

 

Donc, les mots-clés : acceptation, adaptation et flexibilité.

Un autre aspect sur lequel on a du pouvoir, c’est notre attitude face à la situation. Non, le confinement, ce n’est pas banal. Mais on peut se rappeler qu’il a un sens, que ce qu’on fait, c’est pour le bien de tous, que chaque effort individuel a une répercussion collective. Et donc que c’est important.

 

Ainsi, on peut décider sciemment de rester à la maison, décider qu’on accepte la situation et qu’on participe volontiers à cet effort collectif. Ensuite, comme on le mentionnait précédemment, on adapte notre environnement à la maison pour qu’il soit le plus agréable possible dans les circonstances.

 

Autre point important : on s’accorde des plages horaires de médias et de médias sociaux pour se tenir renseigné, mais on évite la surexposition, qui peut très rapidement devenir anxiogène.

 

L’idée est de se recréer un équilibre.

 

Pour les employeurs

C’est le temps de faire preuve de créativité et d’empathie en adoptant un mode de gestion flexible, conciliant, plus dans la durabilité et le long terme, moins dans le contrôle.

 

Prenez le temps de prendre soin de votre équipe, mettez-y de l’énergie. D’autant que c’est une période qui appelle les remises en question. En plus, on a du temps pour réfléchir. Vos employés se souviendront de la façon dont vous avez pris soin d’eux.

 

Pour maintenir un lien fort et faire vos suivis, ce sera important, encore une fois, de trouver une façon qui vous convient et qui vous ressemble. C’est le moment d’être inventif, d’innover!

 

Par exemple, certains organisent des 5 à 7 hebdomadaires via des plateformes de téléprésence, afin d’entretenir la motivation et d’encourager leur équipe. Certains d’entre eux ont même fait parvenir à tous les employés des verres à l’effigie de la compagnie.

 

Quoi qu’il en soit, la situation actuelle a ceci de bon qu’elle place l’humain au centre des priorités. Cette période risque d’entraîner de grands changements dans les mentalités et les façons de faire, et ce sera certainement pour le mieux, une fois la crise derrière nous.

 

Par contre, SI, EN CE MOMENT, vous avez besoin d’aide

 

Plusieurs ressources existent, n’hésitez pas à vous tourner vers celles qui vous conviennent :

 


Abonnez-vous