Le marketing de contenu et le recrutement

Si vous investissez dans une campagne de marketing de contenu, vous vous attendez bien sûr à ce que cela stimule vos ventes.

 

Après tout, cet argent que vous dépensez doit bien rapporter quelque part, non ?

 

Sauf qu’il ne s’agit pas de la seule mesure du succès de ces campagnes, qui ont l’avantage de pouvoir se décliner en suivant plusieurs angles de front.

 

Bref, le ROI (retour sur investissement, ou rentabilité) du marketing de contenu ne se mesure pas que sur le chiffre d’affaires.

 

En transformant votre marque en média, vous avez la possibilité de développer sa personnalité. C’est-à-dire de signifier au monde qui vous êtes et l’image que vous souhaitez projeter.

 

Cet effet peut se démultiplier et devenir un véritable coffre à outils afin d’améliorer la compétitivité de votre entreprise.

 

L’exemple de General Electric

 

GE, par exemple, a pour slogan Imagination at work. Son média maison, GE Reports, recense une myriade de nouvelles en technologie aérospatiale, en robotique, en recherche énergétique, en transport, et en profite pour partager des articles qui inventorient de récentes inventions cools et amusantes.

 

Ce n’est évidemment pas le genre de contenu qui fait vendre des lave-vaisselle ou des télés. On devine que ces articles s’adressent donc à une clientèle d’affaires (business to business), composée d’ingénieurs par exemple, et oeuvrant dans différents milieux industriels.

 

Avec GE Reports, GE projette une image d’employeur allumé, synchrone avec l’insatiable curiosité des esprits les plus affûtés du milieu. C’est profitable pour ceux qui sont susceptibles d’acheter ses produits. Mais pas seulement.

 

Attirer et retenir le talent est un enjeu de taille pour toutes les compagnies. Le retour sur investissement d’une campagne de marketing de contenu qui se traduit par une amélioration de la force de travail est donc loin d’être négligeable.

 

Devenir la voix d’une tribu

 

GE est donc allé encore plus loin de ce côté en investissant dans The Message : un podcast de science-fiction. Un passionnant récit d’extra-terrestres qui s’est hissé au premier rang des téléchargements de baladodiffusions sur iTunes.

 

Seul véritable lien avec la compagnie ? Celui qui assure l’écriture a lu à propos d’appareils à ultrasons que fabrique GE et a imaginé que si un son peut guérir, il pourrait aussi tuer.

 

Avec son impeccable production, assurée par une compagnie spécialisée, son scénario étoffé, et sa presque totale indépendance de création (GE se serait contenté d’approuver le texte final de ce radio-roman contemporain), The Message en envoie un de taille : chez nous, l’imagination n’est pas qu’une affaire de slogan. C’est un mode de vie.

 

The Message devient ainsi une sorte de cri de ralliement. Un fort et puissant : « Geeks du monde entier, unissez-vous… à nous. »

 

C’est un peu comme si la compagnie venait de lever une bannière bien haut, sous la quelle les esprits les plus affûtés seront désormais fiers de s’aligner.

 

Pour une compagnie dont le succès repose sur la qualité des cerveaux qu’elle parvient à recruter, étoffer ainsi sa réputation est inestimable.

 

Et vous ?

 

Maintenant, si toutes les entreprises n’ont pas les moyens de GE, elles ont cependant la capacité de déployer une stratégie de contenus dont les objectifs s’étendent à plus large que la mise en valeur de leurs produits et services pour stimuler les ventes autant que le recrutement.

 

Pour cela, il faut définir les valeurs de l’entreprise, l’esprit qui l’anime, et que ceux-ci soient mis en valeur dans le contenu. Peu importe à qui il s’adresse. Puisque la réputation et l’identité que l’on colle à la marque la suivent dans toutes ses sphères.


Vous êtes curieux de connaitre les possibilités qu’offre le marketing de contenu pour votre marque?

Téléchargez gratuitement notre guide « Les trois règles d’or » et contactez-nous