Mets du respect dans ton contenu

 

Je viens de passer 3 minutes et 22 secondes dans un centre de tri des ordures recyclables à Laval avec Alaclair Ensemble.

 

 

J’ai souri, j’ai ri, j’ai tapé du pied. Quand ça a été terminé, j’ai tout de suite voulu y retourner. Je n’ai eu qu’à cliquer sur Play.

Mercredi 4 décembre, le collectif venait de briser l’Internet avec Mets du respect dans ton bac : un rap drôle, étonnamment informatif, porté par une vidéo de qualité supérieure, ponctuée de surprises, de chorégraphies et de trouvailles visuelles. La caméra est vivante, mobile, le montage serré comme les rimes et les beats. Tout cela, digne du meilleur clip.

Au cœur du message : respectez le travail des gens qui doivent trier vos déchets recyclables. Cessez d’y mettre n’importe quoi et n’importe comment. Faites donc comme si on vous regardait quand vous remplissez votre bac.

 On pourrait dire la même chose à propos d’Internet.

Pour paraphraser l’intro de la pièce : « C’tu moi ou le contenu en ligne a l’air d’un vrai centre de tri / Y a plein de déchets qui ne devraient pas être ici. »

Pas étonnant, donc, que le contenu de qualité en ligne soit de moins en moins gratuit. Envie de vous évader du dépotoir qu’est devenu Internet? Payez, maintenant. En moyenne, un Américain dépense désormais plus de 1300 $US par an pour accéder à des médias numériques.

 Mais je m’égare…

 Ce qui m’intéresse ici, c’est la qualité de la proposition. Cette idée d’une pièce de contenu comme une œuvre et pas une pub. Avec un message qui évite de faire la morale de manière sentencieuse.

L’humour est au cœur du texte. L’idée d’humains souillés en raison de l’inconscience des usagers renvoie à une forme de dignité des individus à préserver. Des informations pratiques sont insérées de façon presque indiscernable dans le texte tellement elles s’intègrent parfaitement.

Bref, tu pensais que c’tait ça que c’tait, mais était-ce vraiment ça que c’tait?

 Tout ceci n’est pourtant jamais un leurre. Au contraire. C’est un jeu. On parle à l’intelligence du citoyen, on le met presque au défi de dénicher le commentaire humain et l’info pratique dans une forme autrement ludique. On convoque son admiration, ou à tout le moins son attention en montrant qu’on s’est donné la peine de créer un message qui suscite l’admiration et les rires.

On vient d’éveiller les consciences dans le rire, de mettre un visage humain derrière le processus de tri des déchets et de conférer au recyclage consciencieux une indéniable aura de coolitude.

 Respect.

David Desjardins, cofondateur, rédacteur en chef et stratège 

________

2019 s’achève, et avec elle la décennie. Avec le vent d’hiver vient le temps des palmarès. Nous avons demandé aux membres de l’équipe de livrer leur favori entre tous. Voici ceux de…

Éléonore : la liste de musique de Poulet Neige

J’ai connu sur le tard la liste de Noël de Poulet Neige, mais ce fut un coup de foudre immédiat. Quel bonheur de pouvoir télécharger toute cette musique à découvrir le matin du 25 décembre, c’était de la vraie magie de Noël! Cette année, pour sa dernière liste, Poulet Neige offre un ultime cadeau. En se rendant ici, on peut cliquer aléatoirement – et presque à l’infini – n’importe où sur la page et on arrive chaque fois au hasard sur le profil Bandcamp d’un artiste québécois. Des heures de plaisir s’ensuivent! Merci pour tout, Poulet Neige!

 

 

Julie : récap de la décennie de Nouveau Projet

Les faits marquants de la dernière décennie abondent déjà dans tous les médias. J’aime particulièrement la couverture réalisée par Nouveau Projet dans son numéro 16. Avec l’aide d’une multitude de collaborateurs, le magazine passe en revue 465 idées, personnes, inventions, combats et prises de conscience qui ont façonné les années 2010. J’ai plongé avec délice dans la «subjective et éclectique» recension culturelle de la rédaction (eh oui, Despacito figure parmi les chansons emblématiques). À mettre absolument dans votre bas de Noël!

 

 

 

Abonnez-vous