fbpx

Contenu personnalisé: montrez votre jeu

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les commentaires recueillis par les organisateurs au terme de ma récente conférence au WAQ qui portait sur la pollution de nos vies numériques par le contenu médiocre.

J’en suis heureux, parce qu’ils ne sont pas tous positifs. Le principal reproche qui m’y est fait? Je m’étendais beaucoup sur le problème de l’infobésité, soit le gavage perpétuel d’information auquel nous sommes soumis dans nos vies numériques, et suggérais trop peu de solutions pour y remédier.

Cela, dans le très paradoxal contexte où, comme marque, il est impératif de produire toujours plus de contenus…

D’ici notre pause estivale, donc, nous nous emploierons à proposer des solutions tangibles à des problèmes bien réels. À commencer, cette semaine, par le respect de la vie privée au temps des contenus ciblés.

Personnalisez, en toute transparence

Une des solutions à la création de contenus pertinents et engageants est la personnalisation. En fait, une récente enquête montre que 72 % des personnes sondées n’interagissent qu’avec des contenus ciblés, donc uniquement avec ceux qui ont été spécialement conçus pour un auditoire d’une ou plusieurs personnes. Et comment parvient-on à savoir ce que souhaite consommer tout ce beau monde? En utilisant les données qu’il a volontairement partagées.

L’ennui, c’est que, volontaire ou pas, ce partage peut prendre l’allure d’une intrusion dans la vie personnelle des utilisateurs… à moins de leur dire pourquoi et comment ils ont été ciblés.

En inscrivant clairement comment vous opérez dans vos méthodes de ciblage à l’intérieur de vos messages, il se peut que vous rebutiez quelques personnes, surprises d’avoir laissé dans leur sillage numérique toute cette information. Mais il vaut mieux cela que de proposer des contenus très pointus à un individu, qui découvre ainsi que vous en savez beaucoup plus à son sujet qu’il ne le souhaite, ignorant comment vous avez ainsi cartographié la mappemonde de ses désirs.

Alors pourquoi ne pas créer un hyperlien dans chacun de vos contenus ciblés, renvoyant à une page de votre site qui explique la manière dont vous obtenez de l’information sur votre auditoire? Profitez-en pour éduquer en matière de droit numérique, sur la façon de réduire son empreinte en ligne, et proposez un opt-out de votre ciblage en faveur d’une version non personnalisée de vos contenus si vos abonnés trouvent la tactique trop invasive.

Ou simplement trop creepy, comme dirait ma fille.

En exposant les rouages de vos méthodes, vous ne vous rendez pas vulnérables. Au contraire! D’abord, vous vous conformez aux lois concernant le droit à la vie privée. Ensuite, vous faites preuve d’une transparence toujours appréciée, et vous contribuez à créer un lien de confiance avec votre auditoire.

Une confiance absolument primordiale, puisqu’elle est à la base même d’une stratégie de contenus.

Alors n’hésitez pas à cibler vos contenus, à créer des personas, puis des canaux de diffusion distincts pour ceux-ci. Mais montrez, exposez et expliquez. Avertissez vos visiteurs que leurs données peuvent être utilisées, ou pas s’ils le refusent. La transparence paie. Soyez francs. Soyez limpides. Et votre auditoire vous le rendra au centuple.

David
VP, cofondateur

 

Big Brother ne te regardera plus

San Francisco devient la première ville d’importance à interdire les technologies de reconnaissance faciale. La municipalité se positionne ainsi comme chef de file en matière de réglementation pour encadrer ces technologies souvent perçues comme offrant un potentiel de surveillance des citoyens.

 

 

Se dépêcher de ralentir

Ralentir pour être plus productif et créatif. Avouez que la recette est tentante. C’est là tout l’objet du podcast Hurry Slowly, qui nous amène à voir le monde du travail autrement. Peut-être qu’il est là le remède à notre mal du siècle : combattre le stress un projet à la fois, doucement mais sûrement.

 

 


 

Abonnez-vous