Nos Favoris du 16 février

Que les Jeux olympiques vous captivent ou vous ennuient, ils recèlent néanmoins des histoires fascinantes. Ou alors, ils servent de prétexte pour mieux comprendre le discours politique de certains pays où l’on consomme sans ménagement la propagande sportive. Question de meubler les temps morts entre deux descentes de ski, voici quelques morceaux de choix à vous mettre sous la dent. Comme un olympien sa médaille d’or.

Balado sur courte piste

Sur le coup de midi, tout le temps des Jeux, les journalistes du Devoir vous proposent une pause olympique avec un peu de résultats, et beaucoup de substance. Dix belles minutes qui comportent autant d’anecdotes que d’éclairantes histoires afin de nous faire mieux apprécier le florilège de sports hivernaux au programme des JO.

À écouter sur le site du Devoir 


Combiné nordique

Il est prince. Il est Autrichien, mais aussi Mexicain. Il est chanteur aussi. Polyglotte. Et il a plusieurs fois représenté le Mexique comme skieur aux Jeux d’hiver. Petit topo sur un de ces étranges personnages qui égayent le village olympique.

À voir dans Le Monde


Dopage idéologique

La Russie est-elle exclue des Jeux d’hiver… ou les boycotte-t-elle? L’air de déconner, deux vrais faux émissaires russes exposent les rouages du discours propagandiste au pays de Vladimir Poutine. Et puisqu’ils y sont, ils en rajoutent une couche, histoire de nous montrer que le ridicule de la parodie est à peine plus loufoque que le réel.

À voir (en anglais) dans le New Yorker


Sous les drapeaux

Ils ne portent pas autant de casquettes que notre prince-chanteur-olympien transnational, mais eux aussi représentent des pays sans hiver, comme le Timor oriental et le Maroc. Ici, vous ferez la connaissance de ces athlètes venus du chaud pour affronter le froid, comme la fondeuse Mathilde Petitjean, du Togo, qui s’entraîne à Québec, au Centre national Pierre-Harvey.

À lire dans Vice


Abonnez-vous