Nos Favoris du 25 octobre

Spécial Halloween avec ce que nous avons trouvé de meilleur au rayon des contenus qui font froid dans le dos. Comme l’a déjà dit Robert Charlebois à ses musiciens avant de monter sur scène à Paris où ils allaient semer l’émoi : «À soir, on fait peur au monde.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Contenu de marque

L’Halloween est synonyme de costumes, mais aussi de bonbons et de films d’horreur. Mariant admirablement ces deux derniers, Mars, le géant de la friandise, proposait l’an passé une série de courts métrages d’horreur présentés par ses différentes marques.

Voyez comment la peur se croque par petites bouchées

 

 


Vive le journalisme

La réalité rejoint la fiction dans l’histoire sordide du meurtre de Jamal Khashoggi. Mais cette histoire, c’est aussi celle d’un prince saoudien dont on croyait qu’il serait un agent de changement au Moyen-Orient, alors que derrière son masque de réformiste se cache le visage d’un monstre.

Une histoire d’horreur bien trop réelle dans le New Yorker

 

 


Vie d’entrepreneur

L’idée avait tout pour séduire. Un stuntmarketing parfait… qui vire au cauchemar éveillé pour l’entreprise qui l’a mis de l’avant. Manque de recul, erreur de calcul, étude bâclée : les entreprises doivent y réfléchir à deux fois avant de produire du contenu associé à leur marque.

Voici quelques horreurs/erreurs qui peuvent servir de leçon

 

 


Culture club

Petit voyage au cœur de l’étrange avec Distorsion, un balado sur ce cabaret des curiosités qu’est lnternet. L’émission, animée par Emile Gauthier et Sébastien Lévesque, a entamé sa quatrième saison en explorant l’un des meurtres les plus glauques de notre récente histoire.

Écoutez ce terrifiant épisode à propos de la famille Shafia

 


Abonnez-vous